J’ai vu l’ombre et la lumière jouer sur le fil tendu

entre Centaure et le Loup

Leurs dents luisantes se découvraient comme l’asphalte après la pluie.

J’ai vu les chants ancestraux dans la lueur de la nuit

Parler de l’origine de l’homme

                                             des pirogues englouties faisant leur long voyage

Mon ventre se rappelle

                              avant ma conscience

                                        avant les souvenirs

                                                        juste une résonance.


J’ai vu la mer se déployer pour m’ouvrir ses bras

J’y ai pêché la tortue par les sentiers sacrés

Symbole de mon clan bien avant ma naissance.

Et j’ai remonté le temps,

            je l’ai tissé,

                         lissé,

                                                                           entrelacé

 

Comme on tisse les palmes sur le toit des cases.

Puis j’ai sculpté ton visage dans le bois de fer

Chambranle de la vie solidement planté.

Le battement de cœur d'une femme est un clocher d'église qui prend feu.




Pascale Billard

 

Août 2009

Déjà paru sur Arcane 17