"André", Opéra de chambre, composé par Marin Favre sur un texte de Philippe Minyana, interprété par le Quatuor Maria Braun, créé pour "Tapage Nocturne, Festival des musiques de l'Ailleurs" (France Musique), enregistré en public au 20ème Théâtre, Paris.               

Note de mise en scène : ouverture instrumentale de "André", deux choix possibles selon les salles, soit le public attend que les portes de la salle de spectacle s'ouvrent, une bande-son bricolée (en général je n'aime pas les bandes-son mais là utile) diffuse dans l'espace d'entrée des bribes marmonnées du texte, (pas dans l'ordre chronologique), mêlangé à un son volontairement sale et confus fait de vaisselle entrechoquée, petits jouets sonores, Scelsi en boucle aussi....et nous jouons cette "ouverture" instrumentale en boucle, comme si tout celà (le monologue, l'histoire...) avait commencé depuis toujours ou très longtemps, et après l'ouverture des portes, un peu après que tout le public soit installé, la chanteuse assise devant une table stoppe d'un coup sec de percussion la musique en boucle, et elle commence son monologue  _  soit, si la salle ne permet pas l'attente, le public entre peu à peu alors que nous jouons  déjà -  sur la bande-son dont le volume diminue progressivement  -  avant que le 1er spectateur ne soit entré, et la suite est la même...Le premier morceau instrumental ne se justifie qu'avec ce qui va suivre (et cette mise en scène), et le tout, même avec une mise en scène ultra-minimale, ne s'apprécie bien sûr vraiment qu'en direct...  "André" est publié par les  Editions Théâtrales avec "Chambres" et "Inventaires", comme la plupart de ses oeuvres, d'autres le sont par "l'Arche", un conseil : LISEZ-LES ! ). --  TOUS DROITS RESERVES.

Texte repris de la page Ipernity de Marin Favre

Page Myspace de Marin Favre